cropped-image.png

L’Association de Défense de l’Accouchement à Domicile

association dont l’objectif est de défendre l’accouchement à domicile par des actions locales en région Midi Pyrénées.

PETITE HISTOIRE

Depuis 2OO1, les sages-femmes pratiquant les accouchements à domicile ont les plus grandes difficultés à accéder à une assurance responsabilité civile professionnelle couvrant l’ensemble de leur exercice. Malgré de nombreuses démarches, les tarifs proposés par l’intermédiaire du Bureau Central de Tarification (B.C.T.) restent totalement disproportionnés par rapport aux revenus des sages-femmes. Une procédure de recours contre le BCT a été engagée, portée par une sage-femme qui pratique des accouchements à domicile depuis quarante ans, Jacqueline Lavillonnière. Cette démarche a été impulsée par l’ANSFL (Association Nationale des  Sages-Femmes Libérales) et l’UNSSF (Union Nationale et Syndicale des Sages-Femmes).

Depuis  2O13, les sages-femmes qui pratiquent des Aad sont sommées de prouver leur assurance. Elles ont depuis, soit arrêté leur pratique, soit continué, risquant 45OOO€ d’amende et/ou une interdiction d’exercer pour défaut d’assurance.
Cette question concerne autant les femmes et leur liberté de choix d’accoucher où elles le souhaitent, que les sages-femmes et leur liberté d’exercer.

Pour les soutenir, plusieurs associations se sont créées : le CDAAD (https://cdaad.org/) collectif national, qui a initié de nombreuses initiatives nationales.

Sur Toulouse a été créé l’ADAD (https://adadtoulouse.wordpress.com).
L’ADAD participe au combat des sages-femmes en informant et en créant des moments d’échanges autour de la naissance à travers conférences, projections, groupes de parole…